11/14/2018

Eau et biodiversité dans les outre-mer


Les acteurs de l’eau et de la biodiversité dans les outre-mer se sont réunis du 17 au 19 septembre pour échanger et faire avancer les chantiers de l’eau et de la biodiversité dans leurs territoires. Dans de nombreuses communes d’outre-mer, l’accès à l’eau potable est critique. Si les plans d’urgence mis en place par le gouvernement peuvent répondre temporairement aux situations de crise causées par les événements climatiques extrêmes (sécheresse, cyclone…), c’est le plan eau DOM qui doit être le cadre incontournable de l’intervention des acteurs de l’eau. Ce plan s’inscrit dans les Assises de l’eau, autour de trois axes de progrès : la réduction des fuites d’eau ; l’amélioration de la qualité de service aux usagers ; le renforcement de la confiance des usagers envers leurs services publics d’eau et d’assainissement. Il accompagne les collectivités de Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte et Saint-Martin dans l’amélioration du service rendu à leurs usagers en matière d’eau potable et d’assainissement, notamment par un renforcement de leurs capacités techniques et financières. Lundi 17 septembre, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a salué les premiers résultats positifs de la mise en œuvre de ce plan et encouragé les collectivités à poursuivre leur mobilisation.

Plan biodiversité