03/20/2019

Assises de l’eau : Trouver des solutions pour une meilleure gestion de l'eau


Le comité de pilotage de la seconde séquence des Assises de l’eau s'est réuni le 12 février 2019. L’objectif est de trouver des solutions pour permettre aux territoires et à l’ensemble des acteurs d’adapter leur gestion de l’eau à l’heure du changement climatique. "Une politique de l’eau dynamique et ambitieuse est indispensable pour réussir notre adaptation au changement climatique et préserver la biodiversité aquatique et terrestre. Nous devons poursuivre nos efforts afin de trouver de nouvelles solutions pour une meilleure gestion de l’eau", a déclaré François de Rugy, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

De novembre 2018 au printemps 2019, le deuxième volet des Assises de l’eau aborde le thème : "Changement climatique et ressource en eau : comment les territoires, les écosystèmes et l’ensemble des acteurs vont-ils s’adapter ?". Cette étape, rythmée par des ateliers sur les territoires, la réunion de groupes de travail et deux autres comités de pilotage, doit contribuer à la mise en œuvre de plusieurs mesures du plan biodiversité, notamment sur les milieux humides et la gestion des eaux fluviales. Le comité de pilotage de cette séquence a installé 4 groupes de travail thématiques : Économiser ; Partager ; Protéger, plus un groupe de travail transversal en charge d’étudier les solutions fondées sur la nature. Jean Launay, président du Comité national de l’eau, est chargé d’assurer une coordination transversale sur les thématiques de gouvernance, de financement et de mise en œuvre de l’objectif de développement durable n° 6 qui est de garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau. Les travaux des groupes de travail s’appuieront notamment sur les 400 contributions remontées sur la plateforme dédiée, ainsi que sur les expériences de leurs membres répartis dans les territoires et sur les ateliers mis en place au niveau des bassins. Les groupes de travail feront émerger des propositions pour une meilleure appropriation des enjeux, pour la diffusion de bonnes pratiques et pour lever les freins.

La première séquence des Assises de l’eau, organisée du 27 avril au 25 mai 2018, avait quant à elle pour objectif de consulter tous les élus sur les enjeux de réseaux d’eau et d’assainissement. Elle a abouti à 17 mesures pour relancer l’investissement.

Dossier de presse sur les conclusions de la première séquence des Assises de l'eau

 

Ce que pensent les Français de la préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques

Présenté lors du premier comité de pilotage le 9 novembre 2018, le baromètre réalisé par l’IFOP montre que : pour environ 9 Français sur 10, le changement climatique a des répercussions sur le cycle de l’eau ; 59 % des Français considèrent que la réduction de la pollution des rivières et des eaux souterraines est une priorité ; pour près d’un Français sur deux, les pesticides agricoles et domestiques sont les principaux responsables de la dégradation de l’eau des rivières ; 42 % des Français estiment que la préservation de la biodiversité aquatique est le deuxième enjeu dans le domaine de l’eau. (Sondage IFOP réalisé du 18 juin au 3 juillet 2018 auprès d'un échantillon de 3 508 personnes)