12/12/2018

Sécheresse de tous les dangers pour les kangourous et émeus


Bébés kangourous abandonnés par leur mère, wallabies rendus aveugles par le soleil, koalas contraints à des marathons pour se nourrir : les animaux sauvages emblématiques de l'Australie paient un lourd tribut à la sécheresse qui assoiffe l'immense île-continent.

Le manque d'eau, qui perdure depuis plusieurs années dans certaines régions, grille les récoltes et contraint certains éleveurs à abattre leur bétail faute de pouvoir l'alimenter. La sécheresse aggrave aussi les conditions de vie des espèces endémiques pourtant plus résistantes que le cheptel. "Un grand nombre de kangourous meurent dans tout le pays", explique à l'AFP Richard Kingsford, professeur d'écologie à l'Université de Nouvelle-Galles-du-Sud, soulignant que les changements sont si rapides que de nombreux "animaux et plantes n'ont pas le temps de s'adapter". Les autorités ont augmenté leurs aides aux agriculteurs plongés dans de graves difficultés financières. Mais pour les scientifiques, il faut soutenir parallèlement la faune et la flore sauvages, lesquelles sont aussi confrontées à l'activité humaine, à la concurrence d'espèces invasives et à la réduction de leur habitat.

L’article de Glenda Kwek, Agence France Presse (Booligal) – La Presse