11/14/2018

La Chine sévit face à l’empiétement sur les réserves naturelles


L'organe chinois de surveillance de l'environnement a tenu 900 fonctionnaires responsables d'avoir empiété sur des zones de préservation naturelle dans le cadre d'une campagne considérée comme la plus rigoureuse face à ces infractions. Parmi les fonctionnaires sanctionnés, six occupaient un rang équivalent à celui de directeur de bureau, et 150 travaillaient à un échelon équivalent à celui de directeur de division, a indiqué Cui Shuhong, responsable du ministère de l'Écologie et de l'Environnement, lors d'une conférence de presse. Plus de 1 800 entreprises impliquées ont été fermées ou ont dû suspendre leurs opérations, et des bâtiments illégaux d'une superficie totale de 19 millions de mètres carrés ont été détruits. "La campagne, baptisée Green Shield 2018, vise à lutter contre toutes sortes d'activités illégales dans les réserves naturelles et à sauvegarder la sécurité écologique nationale", a déclaré Cui Shuhong. Le gouvernement central a lancé cette inspection environnementale en mars afin de restaurer l'environnement dans les zones de protection menacées par l'activité humaine.

La Chine a commencé à établir des réserves naturelles en 1956 et en compte désormais 2 750, couvrant 147,33 millions d'hectares, soit 14,88 % de la superficie du pays. Certaines ont cependant été endommagées par les transports, les mines de charbon et les usines.

Xinhuanet