03/20/2019

Améliorer l'assainissement rural et assurer une campagne propre


Les habitants du village de Nuanshui apportent tous les jours leurs ordures à la "banque des déchets". Ils sont prêts à faire la queue dans l'attente d'échanger leurs déchets contre des biens de consommation courante. Situé dans la ville de Dexing, dans la province chinoise du Jiangxi (est), ce village isolé a ouvert sa banque des déchets en 2016. Cette initiative encourage les villageois à collecter les déchets et les sensibilise à la protection de l'environnement. Auparavant, les ordures ménagères faisaient malheureusement partie du paysage du village. Les villageois jetaient les sacs en plastique dans la rivière. Deux ans après l'ouverture de la banque des déchets, l'environnement du village a radicalement changé. Pour les habitants, maintenant, plus question de jeter ni les sacs en plastique, ni les piles usagées, ni les canettes ou les mégots de cigarettes. À la banque, en échange de 80 sacs en plastique, de 40 piles ou batteries usagées, ou de 200 mégots de cigarettes, ils reçoivent un savon. Selon le bilan établi fin 2018, la banque des déchets de Nuanshui a reçu un total de 30 tonnes de déchets, en échange de l'équivalent de 85 000 yuans (12 600 dollars) d'articles divers. "Le gouvernement consacrait chaque année plus de 100 000 yuans au traitement des déchets pour un seul village. Mais les déchets ne pouvaient pas être éliminés", explique Tang Yongfeng, directeur de l'administration de l'agriculture et des affaires rurales de la ville de Dexing. Depuis que la banque des déchets a été mise en place dans tous les villages de la ville avec plus de 100 banques fournissant des services d'échange de déchets, le coût du traitement des déchets est passé à environ 20 000 yuans par village. Les déchets collectés dans les zones rurales sont ensuite traités dans le cadre du programme de valorisation des déchets en énergie dans les villes, convertissant les déchets en électricité et en chaleur, ajoute M. Tang.

La lutte contre la pollution de l'environnement dans les zones rurales est une préoccupation majeure. Selon le dernier "document central" publié par les autorités centrales, la Chine continuera à promouvoir le développement rural et à améliorer le cadre de vie et les services publics dans les zones rurales. Les communautés rurales de 44 districts du Jiangxi ont commencé le traitement des déchets et des installations de traitement des eaux usées ont été construites dans plus de 2 000 villages. Plus de 5,7 millions de foyers ruraux ont désormais des toilettes à chasse d'eau, représentant 74 % de l'ensemble des ménages ruraux de la province.

Malgré de nombreuses réalisations, les zones rurales chinoises ont connu des progrès relativement lents en matière d'assainissement, selon Xu Guangjian de l'Université Renmin de Chine. Pour rattraper les villes, la Chine a encouragé le traitement des eaux usées et amélioré les installations sanitaires dans les vastes zones rurales. À ce jour, au moins 20 provinces et régions ont adopté une série de politiques visant à traiter les eaux usées et à trier les déchets.

Xinhua