05/02/2019

Le ministre Serigne Mbaye Thiam compte sur les travailleurs pour réussir sa mission


Aussitôt après avoir reçu le témoin des mains de son prédécesseur, Mansour Faye, Serigne Mbaye Thaim, le nouveau ministre de l'Eau et de l'Assainissement a tendu la main à tous les acteurs de ce département pour contribuer à l'accroissement du secteur. "On m'a confié un secteur qui touche directement la vie des populations... Mais ce n'est pas une responsabilité individuelle, mais collective. On a la chance d'avoir au Sénégal une administration et des cadres de qualité. Je compte sur la collaboration de tous pour réussir la mission confiée à un fils du Sénégal", a déclaré le nouveau ministre de l'Eau et de l'Assainissement lors de la passation de service avec son prédécesseur Mansour Faye.

Auparavant, Mansour Faye a dressé un bilan "positif" de son passage à la tête de ce département. "Le secteur de l'hydraulique a connu une avancée très remarquable. Si on prend l'exemple de l'hydraulique rural, présentement nous sommes à un taux de 91 %, en termes d'accès, contre un taux de 84 % quand j'arrivais dans le secteur", a-t-il relevé, soulignant que ces avancées sont liées à la réalisation de forages par le ministère mais aussi d'autres programmes tels que le PUDC et le PUMA, avant d'ajouter : "Sur l'urbain, aujourd'hui Dakar connaît moins de difficultés en termes d'alimentation en eau potable. Nous avons atteint notre équilibre sans pour autant que les grands projets ne soient opérationnels, en termes de production. Les projets avancent, Keur Momar Sarr 3 qui sera livré en 2020, l'usine de dessalement de l'eau de mer va démarrer au courant de cette année et cela vas nous permettre d'avoir un volume de production assez suffisant pour répondre aux besoins des populations."

Mariama Diedhiou, Sud Quotidien (Dakar) – AllAfrica