04/05/2017

Le cadre sectoriel Environnement, Eau et Assainissement est lancé


Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, a présidé la première session de la revue annuelle du cadre sectoriel de dialogue "Environnement, Eau et Assainissement", le jeudi 30 mars, à Ouagadougou.

Le secteur Environnement, Eau et Assainissement fait partie des 14 secteurs de planification définis par le Plan national de développement économique et social (PNDES). À travers le cadre sectoriel de dialogue, les acteurs ont échangé sur les voies et moyens pour relever les nouveaux défis et trouver des solutions aux difficultés rencontrées. Pour le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, l'objectif global de la revue annuelle, première sous le PNDES, est d'examiner le rapport annuel 2016 et les progrès réalisables pour atteindre les objectifs. La mise en œuvre des programmes du secteur se poursuit avec des acquis certes, mais des défis "importants" restent à relever, estime le ministre. De son côté, le chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur, Ulla Naesby Tawiah, a salué le gouvernement pour l'organisation de la session annuelle et jugé globalement acceptable les résultats atteints par le secteur. "Les partenaires techniques et financiers voudraient particulièrement saluer le processus engagé par le ministère de l'Eau et de l'Assainissement pour la mise en place d'un dispositif intégré de suivi et d'évaluation des programmes de la politique nationale de l'eau, la ratification de l'Accord de Paris sur le changement climatique", a-t-elle dit. Pour l'année 2017, les efforts devront notamment viser l'adoption d'une nouvelle politique tarifaire de l'eau potable en milieu rural et semi-urbain ainsi que la finalisation et l'adoption d'une stratégie de partenariat public-privé, a-t-elle estimé.

Boukary Bonkoungou, Sidwaya (Ouagadougou) – AllAfrica