03/20/2019

Après 20 ans de présence, Veolia quitte le pays par la petite porte


Veolia quitte définitivement le Gabon, un an après la rupture unilatérale du gouvernement du contrat qui les liait. Le 16 février 2018, les autorités gabonaises avaient réquisitionné les locaux de Veolia. Le groupe français détenait 51 % de la SEEG, la Société d'Énergie et d'Eau du Gabon. Alors qu’une action judiciaire avait été engagée en mars dernier devant le CIRDI, le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, les deux parties ont trouvé un accord le 19 février. Aux termes de cet accord, Veolia va céder la totalité de ses parts à l'État gabonais. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Avec le départ du groupe privé français, la SEEG redevient entièrement publique.

Radio France Internationale – AllAfrica