05/13/2017

86 % de la population de Dakar ne traite pas l'eau qu’elle consomme

Selon le Rapport de l'Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS-Urbaine) 2015-2016, environ 86 % des ménages de Dakar n’ont recours à aucune méthode pour traiter l'eau de boisson. Le rapport révèle également que la désinfection par ajout d'eau de javel ou de chlore, pratiquée par 9 % des ménages de la capitale, constitue la principale méthode de traitement de l'eau de boisson. En outre, seulement 13 % des ménages utilisant des sources d'eau non améliorées utilisent des méthodes adéquates de traitement de l'eau pour la rendre propre à la consommation. La pratique de traitement adéquat de l'eau que la source soit améliorée ou non ne paraît pas en relation au niveau d'instruction du chef de ménage ni au niveau de bien-être économique du ménage. En effet, la proportion de la population traitant de manière adéquate l'eau de boisson est plus élevée dans les ménages les plus pauvres et ceux dont le chef n'est pas instruit et diffère peu des ménages les plus riches ou de ceux dont le chef a atteint le niveau supérieur.

Pathé Touré, Le Journal de l'Économie Sénégalaise (Dakar) – AllAfrica