01/21/2019

Saint-Martin, Antilles françaises – Saur choisi pour gérer l’eau potable et l’assainissement


Déjà présent à Saint-Barthélemy et en Guadeloupe, Saur vient de remporter les marchés d’eau potable et d’assainissement du nord de l’île de Saint-Martin à travers la réunion des 3 délégations de service public préexistantes. Le contrat est signé pour une durée de 10 ans, avec une prise d’effet au 1er décembre 2018. Le service concernera 15 000 abonnés, soit une population totale de 35 000 consommateurs.

Faisant 53 km2, l’île ne dispose d’aucun cours d’eau qui permettrait une captation aisée de la ressource et n’exploite non plus aucune nappe phréatique ; sa seule ressource en eau potable est donc aujourd’hui assumée par le dessalement de l’eau de mer.  Saur a structuré son offre autour des engagements suivants : la performance hydraulique des réseaux dont le rendement s’établit en 2017 à 56,7 % (contre 63,5 % en 2016) et qui devra être amélioré de plus de 20 points (79,6 % d’ici à 2028) ; la performance des stations de traitement imposant un diagnostic complet de l’usine de dessalement de Galisbay (5 000 m3/j), durement touchée par l’ouragan Irma en septembre 2017, mais également en matière d’assainissement le pilotage centralisé et optimisé du fonctionnement des 6 stations d’épuration, toutes situées sur le littoral, 4 ayant été endommagées par Irma et 2 détruites (Oyster Pond et Quartier d’Orléans) ; enfin, la performance de la relation client : l’opérateur s’est engagé sur "une remise à plat de la gestion" des 15 000 abonnés en eau potable et 10 000 en assainissement et sur un inventaire patrimonial. Il est ici précisé qu’un "travail significatif sera conduit sur la gestion des impayés", qui s’élèvent aujourd’hui à 20 %, avec l’objectif de les ramener à 5 % en 2028. Pour cela, Saur mettra l’accent sur les dispositifs d’aide aux familles rencontrant des difficultés financières (dispositif de tarification sociale Pass’Eau) mais fiabilisera en même temps le recouvrement (mise en place de la radiorelève et de la facturation au réel) et facilitera les moyens de paiement notamment via les commerces de proximité en relais. En parallèle, Saur s’est engagé à favoriser l’emploi local pour les postes techniques et administratifs à venir et à faire travailler les prestataires saint-martinois (sous-traitance, structures associatives et d’insertion…).

Saur